15.03.2018

Crédit Agricole CIB et IFC concluent une opération synthétique de transfert de risque pour un montant de 2 milliards USD en faveur des marchés émergents

Paris, le 15 mars 2018 - IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et Crédit Agricole CIB annoncent la conclusion d'une opération innovante permettant à la Banque d’accroitre ses activités de financement du commerce international et d’allouer 510 millions de dollars de nouveaux financements dans le secteur de la santé, l’éducation, les infrastructures ou d’autres secteurs clés dans les pays émergents.

Les deux institutions ont conclu une opération de transfert de risque dans laquelle IFC garantit à hauteur de 85 millions de dollars un portefeuille d’actifs de Crédit Agricole CIB d’un montant notionnel de 2 milliards de dollars ; ce portefeuille est constitué principalement de financements d’activités commerciales dans les marchés émergents. Dans une opération synthétique de transfert de risque, les investisseurs apportent à la banque une couverture du risque de crédit sur des actifs qui restent à son bilan. Cette garantie permet à la banque de libérer des fonds propres et de les réallouer dans de nouveaux financements. Une première opération de cette nature a été réalisée en 2014 entre IFC et Crédit Agricole CIB.

Olivier Bélorgey, Directeur Financier de Crédit Agricole CIB, précise : « Nous sommes ravis de mettre en place des titrisations synthétiques de transfert de risque avec des partenaires, comme IFC, dont les actions visent à favoriser le développement économique et social. Les opérations de transfert de risque que nous réalisons ensemble nous permettent de réallouer le capital libéré dans des financements socialement responsables, exerçant ainsi un effet multiplicateur. Crédit Agricole, de par son ADN, souhaite promouvoir ces financements qui présentent en outre un très fort potentiel de croissance. »

Stephanie von Friedeburg, Chef des opérations d'IFC, ajoute : « IFC s'est engagé à utiliser des produits financiers innovants et à impact social pour fournir aux banques davantage de ressources en capital en vue de soutenir les financements sur les marchés émergents. Notre transaction avec Crédit Agricole CIB en est un exemple particulièrement convaincant

Dans cette opération, Crédit Agricole CIB s’engage à réallouer le capital libéré à hauteur de 510 millions de dollars dans de nouveaux financements à caractère social dans les pays émergents, et conformes aux Principes des obligations sociales 2017 (Social Bonds Principles 2017). Crédit Agricole CIB proposera aux emprunteurs potentiels des conditions financières avantageuses si l’objectif de 510 millions de dollars de prêts à caractère social n’est pas atteint d’ici 2 ans.

Cette transaction renforce le partenariat entre Crédit Agricole CIB et permet d’alimenter le canal de distribution de risque de crédit sur cette classe d’actif en sur les marchés émergents, inauguré en 2014 lors de la première transaction entre IFC et Crédit Agricole CIB. Cette première opération était innovante car elle démontrait aux acteurs du marché qu’il était possible de structurer une transaction de transfert de risque sur des actifs émergents. Cette nouvelle opération le confirme et devrait ouvrir la voie à des transactions similaires en faveur des pays émergents.

Ces deux transactions de transfert de risque soulignent l'expertise de Crédit Agricole CIB et d’IFC, et leur capacité à combiner des solutions d’optimisation de fonds propres bancaires avec des objectifs d'investissement et de prêt socialement responsables.

Organisation sœur de la Banque mondiale et membre du Groupe de la Banque mondiale, IFC (Société financière internationale) est la plus importante institution mondiale d'aide au développement dont les activités sont dédiées au secteur privé dans les marchés émergents. Elle collabore avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les régions les plus difficiles du monde. Au titre de l’exercice 2017, IFC a fourni un montant record de 19,3 milliards de dollars de financements à long terme, en mobilisant la force du secteur privé pour contribuer à mettre fin à la pauvreté et promouvoir une prospérité partagée dans les pays en développement. Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifc.org.

Restez connectés
www.facebook.com/IFCwbg 
www.twitter.com/IFC_org  
www.youtube.com/IFCvideocasts 
www.ifc.org/SocialMediaIndex 
www.instagram.com\ifc_org 

Crédit Agricole CIB est la banque de financement et d’investissement du Groupe Crédit Agricole, 13e groupe bancaire mondial par les fonds propres Tier 1 (The Banker, juillet 2017). Crédit Agricole CIB propose à ses clients une gamme de produits et services dans les métiers de la banque de marchés, de la banque d’investissement, des financements structurés et de la banque commerciale. Ses activités sont structurées en six pôles : Client Coverage & International Network ; Global Investment Banking ; Structured Finance ; Global Markets ; Debt Optimisation & Distribution ; International Trade & Transaction Banking.

La Banque accompagne les clients sur les grands marchés internationaux grâce à son réseau mondial dans les principaux pays d’Europe, des Amériques, d’Asie-Pacifique et du Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Pour plus d'information, www.ca-cib.fr

Le volume du marché des opérations de transfert de risque (également connue sous le nom de « transaction réglementaire » ou de « titrisation synthétique de bilan ») est passé d'environ 5 milliards de dollars en 2010 à plus de 100 milliards par an dernièrement. Les banques ont de plus en plus recours à ces opérations d'optimisation du capital, en complément des stratégies traditionnelles de levée de fonds. La majorité des opérations de transfert de risque sont relatives à des expositions dans les pays développés. Comme le nombre d’opérations d'optimisation du capital liées aux marchés émergents menées par les intermédiaires financiers tels que Crédit Agricole CIB ne cesse de croître, les opérations de transfert de crédit suscitent de plus en plus l’attention à la fois des autres banques qui recherchent une garantie contre les risques et des investisseurs désireux de fournir cette garantie.

Crédit Agricole CIB a été précurseur dans les opérations de transfert de risque avec retombées positives en matière sociale et environnementale. Ainsi en 2017, Crédit Agricole CIB a réalisé la première titrisation synthétique « verte » avec Mariner Investment Group, une opération qui lui a permis de réallouer le capital libéré dans 2 milliards de dollars de nouveaux financements verts. Dans les opérations de transfert de risques, IFC travaille en tant qu'investisseur auprès des banques internationales et des banques domiciliées au sein des marchés émergents dans le cadre de ses activités d'investissement sur les marchés financiers mondiaux.

Crédit Agricole CIB et IFC sont deux acteurs clés sur le marché mondial des obligations sociales. Crédit Agricole CIB, qui est un leader dans le placement de ces instruments financiers, a mis en place la première obligation sociale d’IFC en 2017. IFC et Crédit Agricole CIB coordonnent le Groupe de travail sur les obligations sociales dans le cadre des Principes sur les obligations vertes. Enfin, IFC est un investisseur actif dans les obligations sociales des émetteurs des marchés émergents.