15.05.2018

Résultats du premier trimestre 2018

Résultats T1-18 en ligne avec les objectifs du PMT, bonne activité commerciale et excellente maîtrise des coûts

Groupe Crédit Agricole*

RNPG publié

T1 : 1 429 m€
-10,7% T1/T1

PNB publié

T1 : 8 258 m€
+0,1% T1/T1

Ratio CET1 non phasé

14,6%
510 pb au-dessus du P2R [1]

  • Très fort niveau d’activité dans de nombreux métiers
  • Réalisation du Plan Ambition 2020 : excellente maîtrise des coûts, intégration des acquisitions en avance sur le calendrier initial, poursuite des innovations et du développement
  • RNPG sous-jacent [2] : 1 352 m€, -18,3% T1/T1 , -10,1% à périmètre et change constants [3]
  • Forte hausse du FRU : +29,5% T1/T1 à 359 m€, RNPG [2]  à périmètre et change constants [3] hors FRU : -4,2%
  • Baisse du coût du risque de crédit de -12,0% T1/T1, 17 pb [4] par rapport à 26 pb [4] au T1-17

* Crédit Agricole S.A. et Caisses régionales à 100%.

Crédit Agricole S.A.

RNPG publié

T1 : 856 m€
+1,2% T1/T1

PNB publié

T1 : 4 909 m€
+4,4% T1/T1

Ratio CET1 non phasé

11,4%
(cible de 11% dans le PMT)

  • RNPG sous-jacent [2] : 788 m€, -12,1% T1/T1, +4,6% à périmètre et change constants [3], BPA [2] : 0,23€
  • Effets du repositionnement stratégique : cessions d’entités non stratégiques (perte de contribution de BSF et Eurazeo de 143 m€ au T1-17), BFI moins risquée (baisse de -11% des emplois pondérés T1/T1)
  • Acquisitions : accélération des synergies, révision du calendrier des économies de coûts pour Pioneer (60% dès 2018), 3 banques italiennes quasiment à l’équilibre dès le T1-18 (CoEx 95,5%)
  • Forte hausse du FRU : +25,1% T1/T1 à 291 m€, RNPG [2]  à périmètre et change constants [3] hors FRU : +8,7%
  • PNB sous-jacent [2] +2,5% T1/T1, -0,7% à périmètre et change constants [3], contexte plus difficile sur les marchés de capitaux
  • Excellente maîtrise des charges sous-jacentes [2] : +3,7% T1/T1, -0,7% à périmètre et change constants [3], coefficient d’exploitation sous-jacent2 hors FRU 63,3%, bas niveau malgré l’effet saisonnier d’IFRIC21 et la poursuite des investissements de développement
  • Effet IFRS9 : négatif sur le ratio CET1 non phasé (-24 pb), mais hausse du taux de couverture : 73%
  • Ratio CET1 non phasé 11,4%, toujours supérieur à l’objectif du Plan à Moyen Terme (11%)
 

[1] Exigences P2R proforma 2019 confirmées en décembre 2017 par la BCE

[2] Dans l’ensemble de ce communiqué, le terme de « sous-jacent » fait référence à des soldes intermédiaires de gestion ajustés des éléments spécifiques détaillés en p. 16 et suivantes

[3] L’effet périmètre est calculé en ajustant le résultat net part du Groupe du premier trimestre 2017 en supprimant les contributions de BSF (68 m€ pour Groupe Crédit Agricole, 67 m€ pour Crédit Agricole SA) et Eurazeo (77 m€) et en ajoutant celle de Pioneer, après déduction de l’amortissement des contrats de distribution (36 m€) et du premier trimestre 2018 en supprimant la contribution des trois banques italiennes (‑4 m€) ; l’effet change reflète principalement la baisse du dollar US contre l’euro de -14% en moyenne sur le T1-18 par rapport au T1-17 et dans une moindre mesure la baisse des devises égyptienne et ukrainienne.

[4] Moyenne des quatre derniers trimestres glissants, annualisé