31.10.2017

Philippe Brassac : Le modèle "all inclusive"

Un médecin de famille, c’est irremplaçable. Il vous connaît mieux que quiconque et de longue date. Il sait ce qui est bon ou moins bon pour vous, dispose des spécialistes sur lesquels s’appuyer lorsque cela s’avère nécessaire, est toujours disponible… C’est au fond le modèle sur lequel repose la banque universelle de proximité, un modèle à la fois irremplaçable pour les clients, rassurant, solide et efficace.

Lisez, likez, commentez et partagez la tribune de Philippe Brassac sur Linkedin

 

Ce modèle de banque telle que je le conçois, ce n’est rien d’autre pour le client qu’un établissement qui est là pour lui à tous les instants de sa vie : les bons comme les moins bons. En lui proposant tous les services financiers possible, de la gestion d’un compte jusqu’aux produits financiers les plus spécifiques en passant par l’assurance, l’épargne du quotidien ou le crédit, elle est là, disponible et pertinente, à chaque moment de la vie. La banque universelle de proximité, c’est celle qui délivre tous les instruments financiers dont on peut avoir besoin et le meilleur conseil pour que chacun puisse mener à bien un projet, préparer son avenir et celui de ses enfants, faire face aux aléas de l’existence qui malheureusement surviennent immanquablement sur la durée d’une vie entière.

Ce modèle de banque telle que je le conçois, ce n’est rien d’autre pour le client qu’un établissement qui est là pour lui à tous les instants de sa vie : les bons comme les moins bons.

Nous renouveler en permanence

Si des clients sont attirés par des services fragmentés, une assurance d'un côté, un compte courant dans une banque et un compte épargne dans une banque en ligne, c'est bien sûr parce que les nouveaux entrants savent répondre à une attente, réussissent à proposer isolément une carte de paiement, la souscription en ligne d’un contrat d’assurance ou d’un crédit en quelques clics. Soyons clairs : c'est aussi la conséquence de notre difficulté à nous remettre suffisamment vite en question face à l'émergence d’acteurs, a priori, plus agiles. Nous avons heureusement progressé depuis et nous continuons à le faire, notamment en matière de simplification du quotidien ou d'accompagnement de nos clients à tous les moments clé de leur vie.

Je suis plus que jamais convaincu de l'efficacité de notre modèle pour nos clients. En s'appuyant sur notre taille et notre expérience, c’est bien celui-ci qui nous permet de proposer toutes les expertises et d'assurer cette indispensable relation personnelle, loyale et globale. C’est aussi ce modèle qui donne à chacun la possibilité de disposer en permanence de la totalité des offres et de choisir celles qui lui conviennent le mieux, sans avoir à procéder à de complexes assemblages de produits et de services émanant d’institutions disparates et mono produits.

C’est donc notre responsabilité de nous renouveler en permanence et de proposer les meilleures offres, le conseil le plus pertinent ou les outils en ligne les plus efficaces à nos clients.

Comme le médecin de famille, la banque universelle de proximité est la banque de la loyauté. Celle qui garantit au client que c’est toujours le meilleur produit pour lui qui lui sera présenté. Celle pour laquelle la recherche la plus fine de leur satisfaction n’est pas influencée par les objectifs commerciaux de conseillers qui, de toute façon, seront en mesure de proposer le service le plus adéquat sans être tenté de privilégier tel ou tel. Celle où l’on s’inscrit dans une démarche de long terme en nouant une relation de nature à créer une confiance durable. Celle qui garantit le mieux la sécurité des données grâce à sa capacité à réaliser les investissements massifs indispensables.

Un modèle robuste et pertinent

Inégalable en termes de service rendu au client, la banque universelle de proximité est aussi un modèle économique qui a fait ses preuves. On a constaté, en temps de crise que ce modèle français de diversification des activités et des sources de revenus permet de limiter les risques et de garantir aux établissements français et donc aux clients, une stabilité que beaucoup peuvent leur envier.

La profondeur de leurs relations avec les clients les place mieux que quiconque pour évaluer les évolutions des attentes et des besoins et donc pour s’adapter, se réinventer en permanence, en s’ouvrant notamment aux apports des nouvelles technologies.

Oui, tout le montre : la banque universelle de proximité est plus que jamais le modèle d’avenir des institutions financières au plus grand bénéfice de leurs clients. À elles de savoir évoluer pour entendre les nouvelles attentes leur proposer l’association du meilleur pour leur simplifier la vie.

Philippe Brassac

Directeur général de Crédit Agricole S.A. Philippe Brassac est Directeur général de Crédit Agricole S.A. depuis le 20 mai 2015, membre du Comité exécutif de Crédit Agricole S.A. Philippe Brassac est entré au Crédit Agricole du Gard en 1982, où il a notamment été directeur ...