12.12.2019

Le Sida, le HCR et la Fondation Grameen Crédit Agricole unissent leurs forces pour promouvoir l'accès aux services financiers des réfugiés et des communautés d’accueil en Ouganda

L'Agence suédoise de coopération pour le développement international (Sida), le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la Fondation Grameen Crédit Agricole ont lancé aujourd'hui un programme de quatre ans visant à promouvoir l'accès à des services financiers et non financiers pour les réfugiés et les communautés d'accueil en Ouganda.

Le programme est une approche financière mixte novatrice associant des fonds publics et privés pour faciliter le financement des réfugiés et des communautés d’accueil. L'accès à des services de crédit abordables est essentiel pour que les réfugiés puissent démarrer, créer et développer des entreprises, subvenir à leurs besoins quotidiens et être plus résilients face aux situations d'urgence. En outre, l'accès à d'autres types de services financiers tels que l'épargne, les paiements et les assurances est essentiel pour garantir l'inclusion des réfugiés dans le secteur financier formel et promouvoir leur autonomie et leur résilience.

Il s'agit d'un programme unique en son genre, conçu pour inciter les investisseurs en microfinance et les fournisseurs de services financiers (FSP) à étendre leurs services financiers aux réfugiés et aux populations hôtes.

Le projet est actuellement expérimenté dans le camp de réfugiés de Palorinya, dans le nord de l'Ouganda et à Kampala, et sera progressivement étendu à d'autres districts d'accueil de réfugiés ciblés.

 « C’est un moyen efficace d’utiliser l’aide au développement. Nous mobilisons des fonds auprès d’autres investisseurs et nous veillons ainsi à ce que de rares fonds humanitaires puissent être débloqués pour aider les réfugiés les plus démunis », déclare Carin Jämtin, Directrice générale de Sida.

La politique progressiste adoptée par l’Ouganda en faveur des réfugiés favorise l’inclusion de ceux-ci dans les plans de développement nationaux. Toutefois, les perspectives d’emploi limitées pour la plupart des réfugiés restent un défi majeur. Les réfugiés n’ont généralement pas accès à des services financiers formels, principalement en raison du manque de prise de conscience par les FSPs du potentiel commercial de les servir. Les besoins financiers des réfugiés sont importants et l'accès au financement pour des activités génératrices de revenus peut largement contribuer à leur inclusion sociale et économique dans les pays d'accueil.

La Fondation Grameen Crédit Agricole fournira un financement sous forme de dette à trois prestataires de services financiers avec une garantie du Sida, qui financera également l'assistance technique du programme par le biais de son allocation humanitaire. La Fondation coordonnera, avec le HCR, la composante assistance technique afin d'aider les trois FSPs à développer une offre de produits et services, y compris des formations en matière d’éducation financière et de développement commercial, aussi bien à destination des réfugiés que des membres des communautés d’accueil.

Pour le HCR, le projet est conforme au cadre global d'intervention pour les réfugiés (CRRF) et répond à l'appel à travailler avec les agences de développement et le secteur privé pour trouver des solutions durables pour les réfugiés. De nombreux réfugiés sont des entrepreneurs, ayant été entrepreneurs dans leur pays d’origine ou possédant des compétences entrepreneuriales pour créer ou développer une activité commerciale dans leur pays d’accueil.

Mahoua Parums, représentante du HCR en Ouganda, a salué cette initiative et a réaffirmé la volonté du HCR de continuer à plaider auprès des donateurs et des partenaires pour aider les entrepreneurs réfugiés et les propriétaires d’entreprises à développer de nouveaux moyens de subsistance ou à relancer des entreprises pendant leur exil.

Mme Parums a déclaré que « l’inclusion financière est un élément clé de la recherche de solutions à long terme pour les réfugiés, car elle les aide à reconstruire des moyens de subsistance durables. De nombreux réfugiés décident de créer une entreprise une fois installés dans le pays d'asile et la microfinance peut les aider à faire croître leur entreprise, à éviter la dépendance à l'égard de l'aide et à apporter une contribution économique et sociale aux communautés d'accueil. »

Grâce à ce programme, les réfugiés recevront une formation en matière de gestion entrepreneuriale qui leur permettra d'acquérir des compétences essentielles telles que l'élaboration de plans d'entreprise, l’éducation financière (y compris les relations avec les banques), la tarification et la commercialisation.

« Au sein de la Fondation, nous sommes convaincus que les institutions de microfinance, tout en adaptant leurs produits et leurs services, ont un rôle actif à jouer dans la promotion de l'inclusion financière des réfugiés. Des opportunités de finance numérique, une connaissance approfondie des caractéristiques de chaque groupe, un suivi régulier et des services non financiers appropriés devraient stimuler une telle implication », déclare Eric Campos, Directeur général de la Fondation Grameen Crédit Agricole.

Au total, quelques 100 000 réfugiés et hôtes ougandais devraient pouvoir accéder à des services financiers (crédit et épargne), dont 70% de femmes. Le projet soutiendra la création et le développement de petites entreprises dans des secteurs tels que celui de l’agriculture, l’artisanat, la restauration ou encore le commerce.

L’Agence Suédoise de Développement International (Sida) est un opérateur travaillant au nom du parlement et du gouvernement suédois et ayant pour mission la réduction de la pauvreté dans le monde. A travers ses actions et en coopération avec d’autres acteurs, elle contribue à la mise en place de la politique suédoise pour le développement international. L’Agence est présente dans 35 pays en Afrique, Asie, Europe et Amérique Latine. www.sida.se / @Sida

 

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) est mandaté par les Nations Unies pour coordonner l’action internationale en faveur de la protection des réfugiés. L’organisation fournit de l’aide de première nécessité, contribue à la garantie de droits fondamentaux et développe des solutions visant le bien-être de ses populations cibles. L’UNHCR travaille dans 128 pays au nom de 74,1 millions de personnes. http://www.unhcr.org/ / @Refugees

 

La Fondation Grameen Crédit Agricole est un opérateur multi-métiers qui vise à contribuer à la lutte contre la pauvreté par l’inclusion financière et l’entrepreneuriat à impact social. Investisseur, prêteur, coordinateur d’assistance technique et conseiller de fonds, la Fondation soutient aujourd’hui 79 institutions de microfinance et entreprises sociales dans 38 pays, avec 84 millions d’euros d’encours suivis. La Fondation cible en priorité des institutions de microfinance qui servent les femmes et les populations rurales. Ces institutions soutiennent 4 millions de clients, dont 75% sont des femmes et 74% vivent en zone rurale. gca-foundation.org/accueil / @FondationGCA

Eric Campos

Eric Campos est Directeur de la Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) de Crédit Agricole SA. Il est également membre du Comité de Direction de Crédit Agricole SA et conserve sa mission de Délégué général de la Fondation Grameen Crédit Agricole qu’il exerce ...