02.02.2018

« ECO Tour 2018 » Prévisions d’activité en France, une croissance soutenue pour les principaux secteurs industriels

La première édition de l’étude annuelle « ECO Tour » prévoit des perspectives optimistes pour les grands secteurs d’activité en France pour 2018. Portée par un contexte économique mondial qui reste favorable, l’industrie française devrait poursuivre sa dynamique de croissance.

Un rythme de croissance soutenu en France

La croissance française devrait poursuivre, cette année, le rythme atteint en 2017. L’évolution du PIB devrait demeurer à 1,7% grâce à une reprise de la consommation des ménages (+1,6%) et une poursuite de la progression des investissements des entreprises.

 

Une bonne activité pour les secteurs fondamentaux  

Les différents secteurs industriels étudiés par « ECO Tour » bénéficient de perspectives favorables pour l’année à venir.

 

  • L’aéronautique (+3%) devrait notamment être portée par un trafic aérien mondial toujours en progression.

  • Le secteur du BTP (+4,1%) connaîtra un pic de croissance en 2018.

  • L’industrie automobile (+1%) toujours en progression marquera néanmoins une inflexion après une année 2017 très favorable.

  • La production de boissons (+2,5%) devrait être favorisée par l’effet Coupe du monde.

  

L’économie française devrait pouvoir compter par ailleurs sur plusieurs relais de croissance. En effet, le secteur de la santé va devoir s’adapter rapidement aux besoins de soins d’une population vieillissante. Dans un autre domaine, l’étude prévoit une progression du secteur du tourisme, comme anticipée par les objectifs ambitieux du gouvernement.

 

Le secteur des énergies renouvelables pourrait quant à lui bénéficier de vents favorables notamment grâce à la loi de transition énergétique.  

ECO Tour est une nouvelle publication annuelle réalisée par les ingénieurs-conseils et les économistes de la Direction des études économiques du Crédit Agricole. Elle paraîtra chaque début d’année afin de présenter une vision à 360° des grandes tendances de l’économie ainsi que des prévisions sectorielles à deux ans pour la France.