09.06.2015

Pour le Crédit Agricole, partenaire de tous les footballs : « L’avenir du Football se conjugue aussi au féminin »

A l’occasion de la 7ème Coupe du Monde de football féminin qui se déroulera du 6 juin au 5 juillet au Canada, le Crédit Agricole, partenaire historique « de tous les footballs », et notamment de l’Equipe de France Féminine, prend la parole pour encourager les Bleues et promouvoir plus largement la pratique du football féminin en France. Sur la base d’un sondage[1] CSA pour le Crédit Agricole, une table ronde a été organisée et le premier babyfoot féminin inauguré le 8 juin en présence de personnalités.

 

 

Plus d’un Français sur quatre1 s’intéresse au football féminin, majoritairement des hommes

26 % des Français s’intéresse au football féminin. Les disparités sont fortes entre les genres et les hommes y portent un intérêt certain, davantage que les femmes. Parmi les Français qui s’y intéressent 38 % sont des hommes et 16 % sont des femmes.  Le football féminin véhicule des valeurs positives. Ce sentiment est partagé par plus de 8 Français sur 10 et ils sont 41 % à penser que l’image du football féminin s’est améliorée ces cinq dernières années. Il engendre près de quatre fois plus d'évocations positives que d'évocations négatives, au premier rang desquelles on retrouve : une bonne image globale (13 % des Français), le fait qu'il n'est pas assez médiatisé (12 %), les qualités morales (11 %) et la bonne qualité du jeu (10 %). De plus, parmi les grandes dimensions du football, les Français associent spontanément au football féminin, le fairplay (67 % contre 4 % pour le football masculin) et l'émotion (33 % contre 13 % pour le football masculin).

Pourtant, les clichés ont la vie dure, surtout chez les femmes. Elles sont deux fois moins nombreuses que les hommes à avoir une bonne image du football féminin. Et elles sont quatre fois plus nombreuses que les hommes à penser que "ce n'est pas un sport de filles" et que "celles qui le pratiquent sont des garçons manqués / manquent de féminité.

Au football ce sont les mêmes règles, les mêmes terrains, la même dimension tactique pour les hommes et les femmes…Il est temps de faire bouger les choses ! Le Crédit Agricole rejoint l’avis des 73 % de Français qui pensent que le développement du football féminin fait progresser plus largement l’égalité homme/femme.

 

Télécharger l’étude complète et le dossier de presse

 

Pour le Crédit Agricole, la footballeuse est un footballeur comme les autres !

Pour attirer l’attention sur le sujet de la féminisation du football, de façon symbolique et ludique, le Crédit Agricole a organisé autour du premier babyfoot féminin (où les figurines sont des joueuses), un mini-tournoi par équipes constituées de personnalités. Pami elles : Corinne Benizio, Valérie Damidot, Karimouche, Zaza Fournier, Maria Carmen Vega, Eva Darlan, Pascale Arbillot, Ruth Elkrief, Mercedes Erra, Valérie Expert,  Anne Le Nen, Patricia Loison, Firmine Richard, Muriel Robin, Aida Touihri, Charlotte Valandrey, Sandra Laoura, Aline Afanoukoué, Laurence Roustandjee,Cendrine Dominguez, Michèle Fitoussi, Evelyne Bloch Dano, Laura Tenoudji…et bien d’autres encore soutenues par André Manoukian, Philippe dana, José levy, Frédéric Zeitoun, David Abiker, Gilles Benizio, Bruno Roger Petit, MarcoPrince,  Mathieu sapin, Zinedine Souallem, Frédéric Zeitoun. Ce tournoi a été remporté par le duo Muriel Robin et Anne Le Nen.

Ce babyfoot, signé par toutes les personnalités présentes ainsi que les joueuses de l’Équipe de France féminine sera mis aux enchères par la Maison Artcurial et la somme récoltée sera intégralement reversée à l’association de Nicole Abar, ancienne joueuse internationale : Liberté aux joueuses, association pour promouvoir le football féminin et combattre les stéréotypes sexistes à l’école et sur les terrains de sport.

Au cours de cette journée, le Crédit Agricole a aussi organisé une table ronde sur le thème de la féminisation du football animée par David Abiker, journaliste et chroniqueur. Plusieurs spécialistes se sont exprimés pour partager leur expérience et leur vision :  Nicole Abar, Présidente de l’association Liberté aux joueuses ; Mercedes Erra, Présidente Exécutive Havas Worldwide et fondatrice de BETC ; Florence Hardouin, Directrice déléguée générale de la Fédération Française de Football ; Eric Macé, Sociologue.

 

Télécharger les photos

 

Une communication originale pour soutenir les Bleues tout au long de la compétition 

Tout au long de la Coupe du Monde de football féminin, le Crédit Agricole se mobilise pour encourager les Bleues. Le dispositif de communication, imaginé avec BETC Paris, s’articule autour de l’idée que « la footballeuse est un footballeur comme les autres ». Des annonces presse seront diffusées à partir 9 juin et un affichage dynamique est prévu dans différentes gares SNCF. Un plan de communication digital est également déployé avec des vidéos des joueuses de l’Equipe de France. Des jeux et des animations sont prévus sur les réseaux sociaux. Le Crédit Agricole composera également à l’occasion du matche France – Angleterre le 9 juin une Social Room 100 % féminine pour commenter et réagir en direct. #CotéFoot

 

Télécharger les éléments de la campagne print et web

 

[1] Résultats du sondage CSA pour le Crédit Agricole (mention obligatoire)

Sondage en ligne auto administré réalisé auprès de 1000 individus âgés de 18 ans et plus représentatifs de la population française du mardi 12 au mercredi 13 mai 2015