25.09.2015

Emission benchmark de l’Union Européenne d’un montant de 2 milliards d’euros à 0,625% arrivant à échéance le 4 novembre 2023

L’Union Européenne (“UE”), notée AAA/Aaa/AA+/AAA par Fitch, Moody’s, S&P et DBRS (st/st/neg/st), a émis aujourd’hui une nouvelle obligation au coupon de 0,625% à maturité novembre 2023 pour un montant de 2 milliards d’euros.

 Cette émission est la troisième transaction syndiquée lancée par l’UE cette année. Cette dernière fait suite aux transactions réalisées en juillet et début septembre d’une maturité et d’un montant respectifs de 600 millions d’euros à 5 ans et de 2 milliards d’euros à 20 ans. Durant le processus d’exécution, le prix a été resserré d’un point de base, grâce à une très grande qualité et une sursouscription des livres. La transaction a été exécutée par la Commission Européenne (Direction Générale pour l’économie et les affaires financières - Luxembourg) au nom de l’UE. Les fonds levés durant cette émission permettront de refinancer la deuxième tranche du prêt accordé par le MESF à l’Irlande et arrivant à échéance en décembre prochain (5 milliards d’euros). Le prix de cette nouvelle obligation de 2 milliards d’euros a finalement été fixée à mid-swap-12 points de base, correspondant à un niveau de 33 points de base au-dessus du Bund de 2,00% à août 2023 et 6,7 points de base au-dessus  de l’OAT de  1,75% à mai 2023.

 

Les banques mandatées par l’UE étaient Barclays, Citi, Commerzbank, Crédit Agricole CIB et Crédit Suisse.

 

Eléments à retenir lors de l’exécution

 

  • Avec un ralentissement des émissions libellées en Euro et la stabilisation du marché secondaire SSA, l’UE a décidé d’aller de l’avant cette semaine avec sa deuxième émission pour l’Irlande. Le choix d’une maturité de 8 ans se justifie par un intérêt certain des investisseurs pour cette partie de la courbe ainsi qu’un volume restreint d’émissions d’institutions supranationales à cette maturité durant les derniers mois.

 

  • La transaction a été annoncée au marché le 23 septembre 2015 à 15h40 heure de Paris avec une indication de prix de mid-swaps-11 points de base. Sur la base des indications d’intérêts collectées, les livres ont été ouverts à 9h15 heure de Paris avec un prix indicatif fixé à mid-swaps-11 points de base. A 11h, les livres ont dépassé les 3 milliards d’euros (dont 475 millions d’euros provenant des banques chefs de file), permettant de fixer le prix final à mid-swaps-12 points de base.

 

  • Cette forte dynamique s’est poursuivie jusqu’à la fermeture des livres à 11h45 heure de Paris avec une demande finale des investisseurs de 3,7 milliards d’euros, représentant une sursouscription de 1,8. A 15h25 heure de Paris, le prix a finalement été fixé à mid-swaps-12 points de base représentant une concession de 4,5 points de base par rapport à la courbe des taux de l’UE. L’impact sur les niveaux du marché secondaire suite à l’annonce, de l’ordre de 1 point de base, a été extrêmement faible ce qui reste particulièrement impressionnant au vu des précédents sur le marché de l’Euro.

 

  • Avec la participation de 73 investisseurs, la transaction a bénéficié d’une grande granularité auprès des investisseurs européens et d’un fort support de l’Asie (32%). L’émission a été soutenue par une grande diversité d’investisseurs de types différents, les banques centrales prenant la plus grande part (40%) suivies des banques pour le compte de leur trésorerie (27%) et des gestionnaires d’actifs (26%).

 

  • Cette transaction réaffirme le statut de l’UE en tant qu’émetteur de toute première qualité et démontre le soutien continue des investisseurs sur l’ensemble de la courbe, l’UE ayant désormais émis deux obligations sursouscrites de 2 milliards d’euros en un mois.

 

Information Générale sur l’Union Européenne

 

  • L’UE a été créée par le traité de Rome de 1957, ses obligations sont pondérées à 0% (selon Bale III). Les emprunts de l’UE sont des obligations directes et inconditionnelles de l’UE bénéficiant d’une garantie solidaire des 28 états membres. Le traité de l’UE a donné pouvoirs à la Commission Européenne d’emprunter sur les marchés des capitaux internationaux en son nom.

 

  • L’UE emprunte exclusivement en Euros de manière à financer des prêts en Euro à des emprunteurs souverains. L’UE a actuellement trois programmes de prêts : sous le MESF (Mécanisme Européen de Stabilité Financière), l’UE peut prêter jusqu’à 60 milliards d’euros à tous les Etats membre de l’Union Européenne (avec une priorité toute particulière aux Etats membres de la zone euro) et jusqu’à 50 milliards d’euros sous la Facilité de la Balance des paiements dont seuls les Etats membres n’ayant pas encore adopté l’Euro peuvent bénéficier. De plus, l’UE emprunte dans le cadre du programme d’Assistance Macro-Financier dans le cadre d’un partenariat avec le FMI et dans le but de financer les pays non membres de l’UE.

 

  • Les opérations d’emprunt par l’Union Européenne (sous le MESF) ont eu lieu entre 2011 et 2014 pour couvrir les décaissements de prêts à l’Irlande s’élevant à 22,5 milliards d’euros. Des décaissements complémentaires ont été faits par le MESF et le FMI, comme prévu dans le programme UE/FMI. L’Irlande a complété avec succès le programme d’assistance en décembre 2013. Basé sur la décision du conseil daté de juin 2013, l’Irlande a la possibilité de requérir auprès de la commission une extension de la maturité de son emprunt.

 

  • En accord avec la décision du conseil ci-dessus, l’Irlande a envoyé en juillet 2015 une requête dans le but d’augmenter la maturité du prêt accordé par le MESF d’un montant nominal de 5 milliards d’euros arrivant à maturité le 4 décembre 2015. Faisant suite à cette demande, l’UE a lancé le 15 septembre 2015 une première levée de fonds de 2 milliards d’euros, d’une maturité de 20 ans et d’un coupon de 1,5%, suivie par l’émission d’aujourd’hui.  Cette transaction contribue à l’objectif d’extension de maturité tout en permettant de compléter le profil de maturité de la dette irlandaise. De plus, grâce à une notation d’une très grande qualité de l’UE en tant qu’émetteur, les conditions d’emprunts extrêmement favorables ont permis à l’Irlande d’assurer un financement à cout très bas soutenant la durabilité de la dette du pays.

 

 

 

 

Contacts à la Commission Européenne

 

Jean-Pierre RAES, Head of Unit Borrowing, Lending, Accounting and Back-Office

Tel: +352 4301 30070

jean-pierre.raes@ec.europa.eu

 

Jan CARLSSON, Deputy Head of Unit

Tel.:+352 4301 36424

jan.carlsson@ec.europa.eu

 

Stefan KOHLER, Senior Borrowing Manager 

Tel: +352 4301 37453

stefan.kohler@ec.europa.eu

 

Thilo SARRE, Borrowing and Lending Officer

Tel: +352 4301 38876

thilo.sarre@ec.europa.eu