08.12.2015

Crédit Agricole CIB annonce l’atteinte des quatre objectifs climat fixés en 2014 et prend de nouveaux engagements pour la lutte contre le changement climatique

A l’occasion de la COP 21, Crédit Agricole CIB est heureux d’annoncer que les quatre engagements pris à l’ONU lors du « Sommet 2014 sur le Climat » du 23 septembre 2014 par Jean-Yves Hocher, Directeur Général Adjoint de Crédit Agricole S.A. et Directeur Général de Crédit Agricole CIB, ont été pleinement réalisés, et prend de nouveaux engagements.

 

Les quatre mesures que la Banque s’engageait à remplir d’ici fin 2015 sont les suivantes :

  • structurer plus de 20 milliards d’USD de nouveaux financements pour lutter contre le changement climatique : au 1er décembre 2015, cet engagement a été atteint, pour moitié par des financements d’actifs (énergies renouvelables, transport propres) et pour moitié par des obligations vertes ;
  • mesurer et publier l'empreinte carbone de ses financements : cette empreinte carbone globale est publiée dans le document de référence 2014 de Crédit Agricole CIB, et continuera à l’être dans les années à venir ;
  • pour les secteurs représentant au total 80 % de cette empreinte carbone, appliquer des politiques sectorielles, qui définissent des critères d’analyse et d’exclusion dans le choix des financements et investissements : aujourd’hui, le pourcentage couvert par ces politiques sectorielles est de plus de 83% ;
  • proposer de nouveaux partenariats pour le financement de projets environnementaux : Crédit Agricole CIB a accompagné Schneider Electric pour la création du fonds Energy Access Ventures. Soutenu par plusieurs banques publiques de développement, ce fonds vise à apporter l’électricité à plus d’un million de personnes dans les zones rurales et suburbaines d’Afrique sub-saharienne. D’autres partenariats sont en cours de finalisation.

Dans le cadre de la COP 21, Philippe Brassac, Directeur Général de Crédit Agricole S.A. et Président de Crédit Agricole CIB, a annoncé que le Crédit Agricole confirmait son engagement d’acteur majeur du financement de la lutte contre le réchauffement climatique et que Crédit Agricole CIB allait structurer au moins 60 milliards d’USD de nouveaux financements climat d’ici fin 2018.

 

Crédit Agricole CIB est engagé depuis de nombreuses années dans le développement durable, que ce soit dans la mise en place de bonnes pratiques (membre fondateur des Principes Equateur, corédacteur des Green Bond Principles, première méthodologie de quantification des émissions carbone avec l’ADEME etc.) ou dans ses financements accordés aux acteurs économiques, entreprises ou institutions financières, via notamment l’application de politiques sectorielles : armement, énergie (pétrole et gaz, gaz de schiste, centrales thermiques à charbon, ouvrages hydroélectriques, énergie nucléaire), mines et métaux, transports (aéronautique, filière maritime, automobile), infrastructures de transport, immobilier, forêts et huile de palme.