19.05.2016

CA Consumer Finance - Sofinscope : Les Français dépenseront 898 euros en moyenne pour leurs vacances d'été

Budget rationnalisé mais qui fait la part belle aux loisirs : les Français souhaitent profiter pleinement de leurs congés d’été. Tels sont les principaux enseignements de la nouvelle édition du Sofinscope, le baromètre de Sofinco (marque de Crédit Agricole Consumer Finance) sur la consommation et le quotidien des Français.

 

 

 

 

Un budget vacances qui se stabilise

 

Les Français envisagent de consacrer 898 euros à leurs prochaines vacances d’été. A 6 euros de plus par rapport à 2015, le budget vacances reste stable, poursuivant ainsi la tendance observée depuis 2014.

55% des Français envisagent de partir en vacances cette année (contre respectivement 54 et 51% en 2015 et 2014), mais un peu moins longtemps : 67% d’entre eux prévoient un séjour de deux semaines ou plus (-2 points) quand 33% partiront une semaine ou moins (+2 points).

 

 

Même en vacances, les dépenses sont rationnalisées

 

Alors que 49% (-2 points) des Français estiment qu’ils dépenseront autant pour leurs vacances 2016 que les deux dernières années, 40% (+ 2 points) anticipent des dépenses moindres. A cela, ils avancent différentes raisons : 61% déclarent ne plus avoir les moyens (+4 points), 23% préfèrent arbitrer leur budget en faveur de dépenses consacrées à leur logement (+4 points) ou à leur véhicule (6%, -9 points). Pour réduire leurs frais, 30% choisiront une destination moins chère (+10 points) et 28% limiteront la durée de leur séjour. Solution plus radicale, 32% des personnes envisageant dépenser moins pour leurs vacances, ne partiront pas pendant la saison estivale.

A l’inverse, 10% des Français envisagent de dépenser plus cette année pour leurs vacances d’été    (+ 1 point par rapport à 2015). La principale raison qu’ils avancent pour expliquer cette hausse est une amélioration de leur situation personnelle (+23 points). 38% mentionnent un projet de vacances plus ambitieux, plus coûteux que les années précédentes (-16 points), 21% l’allongement de la durée du séjour (6 points).

 

 

Les dépenses « plaisir » privilégiées

 

Bien que le budget global pour les vacances d’été soit proportionné de façon assez similaire à celui de 2015, il semble cette année valoriser plus particulièrement les dépenses « plaisir », comme les loisirs et la nourriture. Les dépenses consacrées au transport (23%, -1 point) et au logement (27%, -2 points) enregistrent ainsi un faible retrait.

Les nouvelles offres issues de l’économie collaborative, alternatives aux solutions traditionnelles de transport ou de logement, permettent aux Français de revoir la distribution de leur budget. Ils estiment pouvoir dépenser plus en loisirs sur place (21%, +1 point) ou encore en nourriture (29%, +2 points).

 

« Comme nous l’observons depuis deux ans, si le budget vacances évolue peu en volume, sa structure se transforme. Les dépenses liées au transport et au logement connaissent une baisse, probablement grâce aux nouvelles solutions issues de l’économie collaborative, et ne sont plus perçues comme des moyens de moduler ses vacances. Parallèlement à ce phénomène, les Français cherchent à privilégier leurs dépenses « plaisir », notamment via les loisirs sur place. La durée et la destination des vacances deviennent alors les principaux leviers pour agir, à la hausse ou à la baisse, sur son budget », conclut Didier Bourdonnais, Directeur Marketing et Communication Clients de CA Consumer Finance France.

 

Tous les résultats du Sofinscope sur : www.sofinscope.fr

 

 

Contact :

Service presse de CA Consumer Finance, +33 (0)1 60 76 93 99 / 88 60, presse@ca-cf.fr

 

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre Opinion Way pour Sofinco».