18.02.2016

CA Consumer Finance - Sofinscope : Le budget énergétique mensuel des Français en baisse de 14 % par rapport à 2015

Les dépenses énergétiques des Français représentent 165 € par mois en 2016, soit le budget le plus bas depuis le début du Sofinscope en 2012, notamment grâce au développement de comportements plus responsables. Tels sont les principaux enseignements de la nouvelle édition du Sofinscope, le baromètre de Sofinco (marque de Crédit Agricole Consumer Finance) qui s’inscrit au cœur de la consommation et du quotidien des Français.

 

 

 

 

Un budget en baisse, soutenu par des comportements responsables

 

Les Français estiment à 165 € leurs dépenses énergétiques mensuelles, en baisse de -14 % par rapport à 2015, et de -21 % par rapport à 2013[i]. Plus de neuf Français sur dix affirment avoir déjà adopté, au quotidien, un comportement plus responsable pour réduire leur budget énergétique : 89 % des répondants ne font tourner leurs appareils ménagers que lorsqu’ils sont pleins (-1 point) et autant déclarent opter davantage pour la douche plutôt que pour le bain (stable). 74 % des Français réduisent la température moyenne de leur logement (-3 points) et 73 % continuent de privilégier l’achat d’appareils à faible consommation d’énergie (-1 point). Parallèlement, 22 % des Français déclarent faire jouer la concurrence entre les fournisseurs d’énergie, soit une hausse de 1 point en un an, mais surtout de 6 points en trois ans. « Phénomène plus récent, le suivi de la consommation énergétique à l’aide d’une application mobile ou encore d’une box fournisseur concerne 16 % des Français », précise Etienne Epitalon, Directeur du marché de l’équipement de la maison chez Sofinco.

 

Des projets de travaux pour réduire les dépenses énergétiques

 

« Les travaux d’isolation restent prioritaires pour les ménages français : 17% ont déjà envisagé d’isoler le toit et les murs de leur logement (-2 points par rapport à 2015), 17 % d’isoler les combles (stable) et 16 % de poser du double vitrage (-3 points) », précise Etienne Epitalon. Parallèlement, 60 % des répondants ont effectivement posé du double vitrage (+2 points) et 44 % ont isolé les combles de leur habitation (+3 points). Les intentions de changer d’appareils de chauffage (15 %, -1 point) ou de chaudière (12 %, -2 points) au profit d’une énergie renouvelable (12 %, -1 point) enregistrent également une baisse pour se concrétiser par une réalisation au sein des foyers français. Ainsi, 27 % des ménages ont effectivement changé leur appareil de chauffage (+3 points par rapport à 2015). 

 

Le financement, un obstacle à la réalisation de travaux

 

La question financière représente de moins en moins un levier (-7 points en un an et -12 points en deux ans) et constitue toujours un frein important (52 %), à l’inverse des motivations environnementales (40 %, +6 points). 68% des Français ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique au cours des douze derniers mois, déclarent les avoir financés en payant comptant, contre 20 % qui ont recours à un prêt - personnel ou bancaire classique -, 14 % à une offre de prêt à taux réduit et 4 % grâce à un crédit renouvelable. Le règlement comptant aurait pu être accompagné d’une aide gouvernementale, or cela n’a pas été le cas pour 64 % des interviewés qui n’ont bénéficié d’aucun dispositif.

 

Tous les résultats du Sofinscope sur : www.sofinscope.fr

 

Contact :

 

Service presse de CA Consumer Finance, +33 (0)1 60 76 93 99 / 88 60, presse@ca-cf.fr

 

 

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre Opinion Way pour Sofinco».

 

 

[i] ] Ces évolutions sont à mettre en perspective avec le début d’hiver particulièrement doux cette année ainsi que les récentes baisses des prix réglementés, notamment ceux du gaz qui ont connu un repli de plus de 10% au cours de l’année 2015.